Sortie cascade de glace à Cogne

Deuxième rendez-vous du groupe Savoie jeunes alpinistes le samedi 11 janvier 2014. Au programme : cascade de glace. Les conditions n’étant pas favorables en France, nous passons la frontière, direction la vallée de Cogne en Italie, un vrai petit paradis pour la discipline : près d’une centaine de cascades situées tout au long de deux belles vallées parallèles et faciles d’accès, où goulottes, grands murs et cigares en font un lieu exceptionnel.
L’encadrement de la sortie de ce week-end est assuré par Romaric et Benoit – nos guides – et Benjamin, aspirant guide. Toute l’équipe se retrouve à hauteur de Chamonix et peu de temps après, le soleil pointe déjà le bout de son nez au fond de la vallée !
Une fois sur place, Guillaume et Martial, emmenés par Romaric, partent à l’assaut de la belle cascade mixte Lillaz Gully. Benoit et Benjamin conduisent le reste du groupe vers une petite cascade, afin de faire quelques exercices, revoir les notions de base de la cascade de glace, le matériel et les techniques de progression en moulinette et en tête. L’ensemble du groupe Savoie se retrouve ensuite pour réviser les relais triangulés sur broches à glace et abalakovs. Romaric et ses deux compagnons de cordée termineront la journée sur une dernière cascade.
Une fois arrivés au charmant village de Cogne, nous avons droit au sympathique accueil de la propriétaire de l’appartement, lui aussi absolument au top. Petite soupe et pâtes à la sauce tomate pour reprendre des forces. Sans oublier les fameuses tranches fines de lard « qui fond dans la bouche », le pécher mignon de Benoit visiblement ! Au dessert, on se régale en partageant la galette et Romaric devient le roi de la journée ! Le temps pour les guides d’échanger quelques anecdotes, puis nous refaisons les sacs et zouh, tout le monde au lit.
Le lendemain, nous partons tous ensemble en direction de la classique Patri, dans le vallon de Valmontey. Une marche d’approche d’un bon pas à la frontale nous mène au pied de cette superbe cascade, en excellentes conditions. Nous sommes les premiers de la journée à nous y attaquer et en face, le soleil ne tarde pas à se lever sur le Grand Paradis… On est pas mal là, dis-donc !

La cascade est moyennement raide au départ, sur de courts ressauts. Au sommet, la cascade se divise en deux longueurs quasi-verticales d’une quarantaine de mètres, avec une petite goulotte en haut de la partie de gauche ; à droite, une section corsée de quelques mètres sous le réta qui nous vaudra une belle petite frayeur, sans gravité heureusement. On y côtoie aussi d’autres cordées de glaciéristes, pas toujours très respectueux...

Nous retournons ensuite au départ de la cascade, certains révisent les bons gestes, d’autres grimpent un cigare fragile avec dextérité.
L’heure du retour ne tarde pas, on retrouve le mini-bus dans la bonne humeur et sous une très belle lumière d’hiver.

Romaric et Benoit font un débriefing du week-end et donnent quelques derniers conseils.

On les remercie bien-sûr pour ce beau week-end…

<galleria174|lightbox=true>